Le tourisme de shopping, une aubaine pour le retail !

tourisme shopping

Le tourisme de shopping, c’est celui où la motivation principale du voyageur est le lèche-vitrine. Dans notre culture française, nous avons parfois encore un peu de mal à assumer ce concept et nous préférons valoriser nos monuments, nos musées, nos splendides sites naturels… Pourtant, nous aurions tout intérêt à mettre également sur le devant de la scène notre patrimoine commercial car il intéresse grandement les touristes étrangers !

Le tourisme de shopping à Paris

Une ville telle que Paris est clairement appréciée pour sa tour Eiffel, son musée du Louvre, sa cathédrale Notre Dame, ses bateaux mouches…, mais aussi pour ses magasins ! Le tourisme de shopping y est de plus en plus important. Ainsi, selon l’Observatoire économique du tourisme parisien, quelque 5,2 millions de touristes ont cité le shopping comme le motif principal de leur séjour dans la capitale française (chiffre 2013).

Les indispensables du point de vente ebook

Découvrez les ASTUCES de vos concurrents

En téléchargeant notre ebook gratuit :

A Paris, plus du tiers du chiffre d’affaire des grands magasins est généré par des touristes étrangers. Il faut dire qu’ils y sont bichonnés. Le Printemps Haussmann, par exemple, affiche aujourd’hui une stratégie clairement centrée sur le tourisme. Il s’est doté d’une entrée spéciale réservée aux bus et de personnel polyglotte. Les touristes russes, brésiliens, américains, japonais, chinois, les plus fortunés pourront profiter de salons privés avec service personal shopping. Par ailleurs, ils bénéficient automatiquement de la détaxe de 12% à partir de 175 € d’achat… Cette nouvelle stratégie relativement récente (2007) s’est révélée payante. Le Printemps Haussmann enregistre des taux de fréquentation de touristes étrangers chaque année plus importants, avec un panier moyen par visite de 1 700 €.

La France et le tourisme de shopping : peut mieux faire !

La France reste la première destination touristique mondiale en nombre de visiteurs étrangers. On peut être fier, mais il n’y a pourtant pas de quoi pousser des cocoricos, puisque s’ils viennent sur l’Hexagone, ils y dépensent en moyenne moins qu’ailleurs.

De nombreux facteurs expliquent ce phénomène, notamment le problème sur les horaires d’ouverture des commerces en France, inadaptées au tourisme de shopping. La récente loi Macron vise à assouplir la législation en la matière, même si nombreux sont ceux qui jugent les réformes prévues insuffisantes (cf. article : « libérez les horaires d’ouverture de nos magasins »). Ainsi, selon une enquête Tripadvisor auprès de 75 000 internautes, Paris n’est classée qu’en 11ième position pour son shopping (top 3 : New-York, Bangkok et Dubaï) et, en termes de convivialité, se retrouve en 33ième position (top 3 : Cancun, Tokyo et Lisbonne).

Retailers, les chinois vous aiment !

S’il y a un touriste étranger qui aime la France et ses magasins, c’est bien le chinois. Le retailer a tout intérêt à faire quelques efforts pour le séduire, car lors de son séjour dans l’Hexagone, il dépense en moyenne 5 400 €, dont plus de 2 500 € en shopping ! Pourquoi ? Parce que lorsque le chinois voyage, il est dans sa culture de ramener des cadeaux pour tout son entourage. Et le chinois aime nos produits à la française. Certes, il les trouve chez lui, mais chez nous, ils sont moins chers, notamment grâce à la détaxe.

On prévoit que 100 millions de chinois voyageront à travers le monde d’ici 2020, alors préparez-vous à recevoir cette clientèle hors norme et à faire exploser les indicateurs de performance de vos points de vente !

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here