La tendance du « do it yourself »

Do it Yourself

Le « do it yourself » (faites-le vous-même) est aujourd’hui un véritable phénomène. Bricoler, cuisiner, rénover, décorer, coudre, customiser, personnaliser, façonner des objets…, la pratique du « do it yourself » a été largement amplifiée par internet et le partage facilité des savoir-faire via la diffusion de tutoriels. 61% des français pratiquent le « do it yourself », selon une étude d’OpinionWay réalisée en 2013. Si ce nouveau comportement du consommateur peut apparaître a priori anticonsumériste, les marques et les enseignes se sont adaptées, en ont fait un enjeu marketing et ont mis en place des stratégies et initiatives pour répondre aux attentes de leurs clients. Quelques exemples de secteurs qui ont su s’emparer de la tendance très porteuse du « do it yourself ».

Do it yourself : je fais ma vidange !

Entretenir sa voiture coûte cher. Pour autant, peu de monde dispose chez soi d’un pont élévateur et des outils nécessaires pour ce faire. Ainsi les self-garages ont vu le jour. Ils proposent la location d’espaces aménagés, avec mise à disposition du matériel et de quelques mécaniciens qui, à défaut de s’occuper de tout, sont disponibles pour donner des conseils avisés. Des enseignes telles que Mécahimself ont monté tout leur concept sur le « faire soi-même », mais de plus en plus de garages proposent ce service en sus de leurs prestations traditionnelles.

Les indispensables du point de vente ebook

Découvrez comment ATTIRER plus de clients dans votre magasin

En téléchargeant notre ebook gratuit :

Do it yourself : je cuisine comme un chef !

Depuis quelques années, les émissions culinaires ont envahi nos postes de télévision, révélant une véritable passion des français pour la cuisine… Les cours pour apprendre à cuisiner comme un chef se sont développées de manière phénoménale et aujourd’hui, les magasins spécialisés dans les ustensiles de cuisine tels qu’Alice Délice proposent leurs propres ateliers. Les épiceries fines s’y mettent également, à l’instar de Kochhaus à Berlin, qui non seulement dispense des cours de cuisine à ses clients mais a bâti son concept sur une mise en rayon des produits par recettes. De l’entrée au dessert, Kochhaus suggère chaque jour une vingtaine de recettes différentes de celles de la veille. Les clients n’ont qu’à choisir leur menu et acheter les ingrédients, ils repartent avec la notice de la recette pour la réaliser chez eux.

Do it yourself : je personnalise mes vêtements !

Les marques ont bien compris que pour vendre, elles ont tout intérêt à faire appel à la créativité de leurs clients. Ainsi, elles sont nombreuses à proposer des ateliers de personnalisation de leurs articles, comme Decathlon pour ses vêtements sportifs, mais aussi des marques plus haut de gamme tels que Lacoste qui pour ses 80 ans a proposé une série limitée de 12 kits pour customiser et personnaliser ses polos.

Do it yourself : je bricole et je décore !

Qu’il s’agisse d’acquérir les bases de la plomberie, de repeindre la chambre du petit dernier ou de poser un parquet flottant, il n’est plus une enseigne de bricolage digne de ce nom qui ne propose ses ateliers pour apprendre à faire de ses deux mains, et il est à noter, que même payants (mais à des prix raisonnables), ces cours remportent un véritable succès et sont le vecteur d’une affluence en magasin.

Dans le retail, n’importe quel commerce devrait, avec un peu d’imagination, trouver son propre concept de « do it yourself », afin de garantir la satisfaction de leurs clients, à savoir celle de pouvoir dire : « c’est moi qui l’ai fait ! »

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here