La RSE dans le retail : énième contrainte ou levier de performance ?

A lire

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Comment mettre en place une démarche RSE dans le retail (responsabilité sociétale des entreprises) ? Quelles sont les bonnes pratiques ? Qu’est-ce que le commerçant peut attendre en retour de son engagement ? Focus sur un concept très en vogue, mais encore mal connu des petites structures.

La RSE dans le retail : une démarche moins complexe qu’elle n’en a l’air

Les commerçants, dans leur grande majorité, se sentent peu concernés par les problématiques de RSE, ils ont du mal à les définir et pensent qu’elles sont l’affaire des grandes entreprises. Pourtant, si Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nombreux sont les retailers qui font de la RSE sans avoir formalisé leur démarche, mais simplement en faisant face à des responsabilités qu’ils jugent être les leurs.

La RSE dans le retail se définit déjà comme un acte volontaire, celui d’aller au-delà de ce que la loi et les réglementations imposent. Cette notion gravite autour de 7 piliers :

  1. La gouvernance de l’organisation
  2. Les droits de l’homme
  3. Les relations et conditions de travail
  4. L’environnement
  5. Les bonnes pratiques en affaires
  6. Les questions relatives au consommateur
  7. L’engagement social

La RSE ne se résume donc pas aux seuls enjeux environnementaux, comme de nombreux commerçants le croient, mais intègre bien des préoccupations sociales et économiques.

Comment se traduit la RSE dans le retail ?

Nous avons déjà traité la question environnementale dans l’article « 5 bonnes pratiques en matière de développement durable dans le point de vente », ajoutons simplement qu’au-delà de la réduction de ses propres déchets, de sa consommation énergétique, etc., le commerçant, de par son activité, peut parfois jouer un rôle d’ambassadeur auprès de ses clients, à l’instar de Botanic qui leur propose des ateliers pour apprendre à utiliser la biodiversité et stopper la consommation de pesticide.

En termes économiques, il s’agit avant tout pour le commerçant d’être un acteur loyal aux pratiques transparentes sur le marché, tant vis-à-vis du consommateur que de ses fournisseurs de manière à respecter les intérêts de tout un chacun (y compris le sien, bien entendu). Certains vont plus loin, en développant des politiques d’achat responsables répondant aux problématiques du commerce équitable par exemple, ou encore visant à soutenir les fournisseurs locaux.

Au niveau social, les conditions de travail sont fortement réglementées en France, mais il convient dans le cadre d’une démarche RSE d’aller au-delà du cadre en adoptant des politiques managériales ne se contentant plus de respecter l’humain mais visant à le valoriser (amélioration du bien-être au travail). Là encore, il est possible d’aller plus loin en cherchant à diversifier ses équipes, à respecter la parité hommes / femmes, à embaucher des personnes en situation de handicap, des seniors, etc.

Les avantages de la RSE dans le retail

Qu’est-ce que le commerçant peut attendre en retour de son engagement ? A en croire toutes les études menées sur le sujet, la RSE serait un véritable levier de performance pour le retail, pour la simple raison qu’elle permet la mise en place de relations durables (avec les fournisseurs, les clients et les salariés) garantes de la bonne activité commerciale, tout en respectant l’intérêt communautaire et en prenant en considération les aspects économiques du point de vente. Il s’agit d’arriver au point d’équilibre où chacun y trouve son compte. Et, cerise sur le gâteau, il va de soi que s’engager dans une démarche RSE dans le retail est un excellent moyen pour améliorer son image et sa réputation.

Vous désirez vous inspirer d’actions concrètes, une base de données recensant les bonnes pratiques RSE est disponible sur Bipiz.

Plus d'articles

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Restauration : diversifier son activité

Gérer un restaurant dans une station balnéaire demande un peu plus d'efforts que pour un établissement situé dans une ville classique. Dans ce type...