La mutualisation de moyens entre commerçants pour une équipe gagnante !

A lire

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

On peut être juridiquement indépendant, n’appartenir à aucun réseau de magasins, et mener une véritable stratégie de mutualisation de moyens entre commerçants ! Pourtant, nombre d’entre eux se sentent toujours isolés et livrés à eux-mêmes dans leur pratique quotidienne… Communiquer, partager, informer, organiser des actions collectives, développer des stratégies communes pour générer du trafic en point de vente, a toujours été le credo des associations de commerçants et n’a jamais été aussi simple qu’à l’heure du web 2.0. Alors qu’attendent-ils pour mutualiser leurs moyens, leurs expériences, leurs bonnes pratiques, leurs idées et former une équipe gagnante ?

La mutualisation de moyens, credo des associations de commerçants

La France compte plusieurs milliers d’associations de commerçants. Si leur principale fonction consiste à représenter et défendre les intérêts de leurs adhérents auprès des instances politiques, leur rôle ne se résume pas qu’à cela, loin de là ! Elles ont également vocation à renforcer l’attractivité et l’activité commerciale d’un territoire, en mettant en place des actions collectives et des opérations de mutualisation de moyens, au bénéfice direct de leurs adhérents. Pour exemple, ce sont généralement elles qui se chargent de l’organisation et de la promotion d’animations commerciales telles que les braderies dans les rues commerçantes, de la mise en place de programmes de fidélité communs à plusieurs enseignes d’un même secteur, etc. Par ailleurs, elles organisent des manifestations visant à favoriser les rencontres, l’échange et le partage d’expériences entre commerçants. Et, elles ont également, ne l’oublions pas, toute leur utilité quand il s’agit d’aller chercher des subventions, notamment dans le cadre des opérations collectives du FISAC (fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce).

Le prix de l’adhésion à une telle structure varie énormément d’une association à l’autre, mais reste généralement modique au regard des bénéfices qu’elle peut apporter.

Les outils numériques au service de la mutualisation de moyens

Mais, il est clair que si les associations de commerçants gardent aujourd’hui toute leur légitimité, les retailers trouvent, au travers des outils numériques, d’autres moyens de communiquer, d’échanger et de s’informer grâce aux réseaux sociaux, aux blogs [et quitte à n’en citer qu’un, permettez-nous en toute modestie que ce soit le nôtre commerce.life 😉 ] et autres nombreux forums présents sur le web.

On y trouve également des plateformes de mutualisation de moyens. Et (cette fois-ci en toute impartialité…), nous citerons pour exemple le portail Achatville.com, développé par les CCI et dédié aux commerces de proximité. Conscientes que le « petit » commerçant a souvent des difficultés à adapter ses pratiques commerciales aux nouveaux modes de consommation, les CCI ont mis en place cette plateforme mutualisée. L’idée est de lui mettre à disposition des outils simples et pragmatiques lui permettant de s’assurer une présence sur le web et de développer une stratégie cross-canal. Plusieurs offres, à des prix attractifs, sont disponibles pour couvrir les différents besoins : de la simple vitrine dotée d’outils marketing web-to-store au véritable site de e-commerce aux fonctionnalités avancées. Le dispositif regroupe aujourd’hui 1 700 commerçants de 26 départements et a fait ses preuves avec quelque 7.6 millions de visites enregistrées en 2014.

L’appropriation des nouvelles technologies par les commerçants représente un enjeu considérable, car elle est seule garante de la pérennité de leur activité !

Plus d'articles

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour cet article très pertinent. Il est aujourd’hui primordial pour les commerçants de concentrer leurs efforts simultanément afin de faire venir des visiteurs dans leurs magasins. Les galeries marchandes et autres villages commerciaux, tout particulièrement.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Restauration : diversifier son activité

Gérer un restaurant dans une station balnéaire demande un peu plus d'efforts que pour un établissement situé dans une ville classique. Dans ce type...