Commerce de proximité : faut-il devenir point relais colis ?

A lire

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Que vous soyez fleuriste, boucher, boulanger, débitant de tabac ou gérant d’un pressing, vous vous interrogez peut-être sur l’opportunité de devenir point relais colis. Quels sont les avantages et les contraintes de cette activité complémentaire à la vôtre ? Comment fait-on pour poser sa candidature ? Focus sur un système qui connaît le même essor que l’e-commerce et qui séduit nombre de commerces de proximité.

Pourquoi devenir point relais colis quand on a un commerce de proximité ?

Point relais colis : un service qui dégage un « mini » revenu complémentaire

D’après La Sogep, un point relais colis est amené à distribuer 25 paquets par jour en moyenne, sachant que ce chiffre varie beaucoup selon que le commerce se situe en zone urbaine ou rurale. Le service se monnaye entre 35 et 50 centimes d’euros pour la majorité des paquets et jusqu’à 3 euros pour des colis plus encombrants.

Soyons donc réalistes, les revenus dégagés par cette activité sont au mieux de quelques centaines d’euros par mois, donc pas très attrayants. En revanche, elle peut avoir indirectement une incidence significative sur votre chiffre d’affaires.

Point relais colis : un service qui génère du trafic en magasin

Devenir point relais colis représente un excellent moyen d’attirer une nouvelle clientèle, qui sans ce service, n’aurait peut-être jamais franchi la porte de votre commerce (plus de 500 personnes par mois en moyenne !). C’est donc une opportunité de générer du trafic dans votre point de vente et de vous faire connaître. Selon Kiala, 27% des personnes qui viennent pour retirer un colis en profitent pour réaliser des achats. C’est donc bien sous cet angle qu’il faut analyser la rentabilité d’un tel service.

Les contraintes du point relais colis

Mais avant de s’aventurer dans cette activité, mieux vaut en connaître également les contraintes. La première est liée au temps que requiert le service entre la réception des colis et la remise au client. Les processus sont généralement automatisés, mais restent malgré tout chronophages pour le commerçant. Ainsi, le temps par paquet est évalué à 4 minutes, soit en moyenne 1h40 par jour, ce qui est loin d’être anodin sur une journée de travail !

Par ailleurs, se pose également la question de la rentabilité au mètre carré de votre commerce. Si vous avez une réserve suffisamment grande pour stocker, ce n’est pas vraiment un problème, mais si ce stockage doit se faire au détriment de votre propre roulement, voire si les colis empiètent sur votre surface de vente (comme cela est souvent le cas), mieux vaut peut-être y renoncer et privilégier votre offre.

Comment devenir point relais colis ?

Il suffit de déposer une candidature auprès des groupes tels que Kiala, Mondial Relay ou encore La Sogep qui recrutent continuellement afin de répondre à la demande croissante des grandes enseignes d’e-commerce et de vente à distance. Votre demande sera examinée selon divers critères : votre capacité de stockage, vos horaires d’ouverture, l’accessibilité de votre commerce, le flux de passage, l’existence ou pas d’autres points relais colis dans votre zone de chalandise, etc…

Plus d'articles

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis propriétaire d’un local commercial de 510 m2 en plein centre de Tarbes place Marcadieu avec un parking gratuit à 30 m de plus de 300 places ce commerce est une salle de billards pub irlandais. je suis ouvert 7j/7j nous avons une réserve de plus de 45 m2 pour le stockage des colis
    nos horaires sont à partir de septembre de 12h00 à minuit du lundi au jeudi le vendredi et samedi de 12h00 à 02h00 le dimanche de 14h00 à minuit
    voici nos horaires qui sont appréciables vu que ce sont des horaires inhabituels pour certains commerces. notre facebook  » new chamberlain » pour vous donner une idée de notre établissement
    Bonne réception attendons une réponse de votre part si vous êtes intéressée salutations respectueuses.
    Patrick BOHELAY

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Restauration : diversifier son activité

Gérer un restaurant dans une station balnéaire demande un peu plus d'efforts que pour un établissement situé dans une ville classique. Dans ce type...