Auto-entrepreneur VTC ou société de VTC ?

A lire

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Ces dernières années, le métier de chauffeur VTC a rencontré un vif succès en France, notamment en raison des avantages associés. En tant que chauffeur VTC, vous avez le choix : devenir un auto-entrepreneur ou créer votre société. Avant de choisir l’un ou l’autre de ces statuts juridiques, vous devez connaître les avantages et les inconvénients de chacun.

Choisir son statut en tant que chauffeur VTC : l’auto-entreprise

Pour le choix du statut d’auto-entrepreneur VTC ou la création de votre propre société, plusieurs questions importantes doivent vous venir à l’esprit. Dans un premier temps, il vous faut identifier le régime de protection sociale qui vous convient le mieux. Ensuite, vous devez vous interroger sur la nécessité d’entreprendre seul ou de vous associer à des collaborateurs.

Enfin, vous devez déterminer vos charges professionnelles afin d’être en mesure de les honorer. Outre toutes ces questions, vous devez effectuer votre choix en considérant les avantages et les inconvénients de ces deux statuts juridiques.

Pour être mieux orienté, vous pouvez consulter par exemple cet article du site pole-autoentrepreneur.com, qui explique en quoi consiste le choix du statut d’auto-entrepreneur VTC et évoque les démarches liées. La plateforme permet également de créer ou modifier en ligne le statut d’auto-entrepreneur ou encore de déclarer une cessation d’activité.

Devenir auto-entrepreneur VTC : bonne ou mauvaise idée ?

Avantages du statut d’auto-entrepreneur VTC

Le choix du statut d’auto-entrepreneur VTC vous permet de bénéficier de divers avantages. Le plus important d’entre eux est d’ordre fiscal. Entre autres, vous êtes exonéré d’impôts si votre chiffre d’affaires est nul.

Vous devenez aussi éligible au statut micro-fiscal. Ceci implique pour vous une réduction des cotisations sociales. De même, il vous est également possible de cumuler votre statut d’auto-entrepreneur avec le dispositif ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) afin de bénéficier d’une exonération temporaire de cotisations sociales sur 12 mois.

En plus de tous ces avantages, il convient de noter que les démarches pour accéder au statut d’auto-entrepreneur VTC sont rapides, simples et peu coûteuses.

Chauffeur VTC

Limites du statut d’auto-entrepreneur VTC

Si le statut d’auto-entrepreneur VTC permet de bénéficier de nombreux avantages, il faut signaler qu’il présente aussi quelques limites. En premier lieu, nous évoquons l’impossibilité de déduction des frais professionnels (entretien, réparation, essence) pour le calcul des cotisations sociales.

Ce calcul se fait sur la base du chiffre d’affaires et non des bénéfices. Or, ces frais professionnels pèsent lourd dans le budget des chauffeurs VTC.

Ensuite, vous ne pouvez récupérer la TVA à payer, ce qui s’avère un inconvénient en cas d’investissements conséquents. Il vous est néanmoins possible de bénéficier d’une franchise de TVA. Enfin, votre chiffre d’affaires en auto-entreprise ne doit pas dépasser le seuil de 70 000 euros l’an.

Au regard des avantages et des inconvénients évoqués, on peut conclure que le statut d’auto-entrepreneur VTC ne convient pas à une personne désirant exercer cette activité à plein temps. Vous pouvez toutefois l’exercer de manière complémentaire à un autre emploi afin d’augmenter vos revenus mensuels. Si cette solution ne vous arrange pas, optez plutôt pour la création d’une société.

Chauffeur VTC : faut-il créer une société VTC ?

Avantages du statut de société pour les chauffeurs VTC

Vous pouvez décider de créer une société VTC si votre activité se développe et que vous désirez embaucher des chauffeurs pour vous aider à couvrir toutes les demandes. Vous aurez alors le choix entre plusieurs formes juridiques : la SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle), l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) et la SAS (Société par Actions Simplifiées).

La SASU, la SAS ou l’EURL permettent de prime abord la protection de votre patrimoine personnel. Si vous contractez par exemple une dette professionnelle, vos créanciers ne viendront pas saisir votre maison en cas de non-remboursement. Elles permettent aussi une imposition sur les bénéfices et une déduction des charges et des frais professionnels de votre chiffre d’affaires. Ce dernier ne sera d’ailleurs soumis à aucune limitation.

Si vous optez pour la SASU ou la SAS, vous pourrez librement définir votre régime d’imposition. Vous avez le choix entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu. Il vous est également très facile de transformer une SASU en SAS.

Et si vous choisissez l’EURL, les impôts que vous paierez sur les rémunérations effectivement versées en tant que travailleur non salarié ne sont nullement impactés par vos dividendes.

VTC

Inconvénients du statut de société

La création d’une société VTC est sujette à de nombreuses contraintes. Les démarches à mener par exemple impliquent bien souvent un investissement financier important. Si vous ne disposez pas du budget requis, vous vous retrouverez très vite dans une situation complexe.

Par ailleurs, en tant que dirigeant, vous avez le choix entre une rémunération par un salaire ou une rémunération par les dividendes. Chacune de ces options possède des spécificités en matière de protection sociale.

Dans le premier cas, vous êtes affilié au régime général de la Sécurité sociale, mais vous devez vous acquitter de l’ensemble des charges sociales sur votre rémunération. Dans le second cas, vous ne toucherez votre rémunération qu’une seule fois par an.

Vous devez aussi, pour de nombreuses démarches, recourir à un professionnel du droit. Ce dernier intervient par exemple pour la rédaction des statuts et autres formalités du même ordre, ce qui implique nécessairement des frais supplémentaires.

Statut de chauffeur VTC : que retenir ?

Il existe plusieurs statuts juridiques permettant au chauffeur VTC d’exercer son activité professionnelle. En fonction de vos besoins et des activités que vous exercez déjà, vous pouvez opter pour le statut d’auto-entrepreneur ou pour la création d’une société. Vous devez alors minutieusement étudier chaque statut afin d’effectuer un choix judicieux.

Si par exemple l’activité de chauffeur VTC n’est qu’un passe-temps ou une occupation additionnelle pour vous, nous vous recommandons de prioriser le statut d’auto-entrepreneur. Par contre, si vous désirez en faire votre activité principale et l’exercer sur la durée et à grande échelle, la création d’une société s’impose.

Plus d'articles

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Coffre blindé, j’ai oublié le code !

Des objets précieux, des papiers ou de l'argent à ranger en toute sécurité ? Le coffre-fort blindé reste de loin la meilleure solution. Il...

Comment éviter les sur-réservations en hôtellerie ?

Selon les périodes de l'année ou en fonction de votre localisation, il peut arriver que vous enregistriez des sur-réservations dans votre hôtel. Les cas...

Paris : les actes de malveillance en forte hausse

L'insécurité est une réalité à laquelle une grande partie de la population française est exposée au quotidien, et les commerces ne font pas exception...

Comment installer un portique de sécurité ?

Si vous êtes propriétaire ou gérant de magasin, les vols à l'étalage sont certainement l'un des problèmes auxquels vous êtes souvent confrontés. Ne pouvant...

Restauration : diversifier son activité

Gérer un restaurant dans une station balnéaire demande un peu plus d'efforts que pour un établissement situé dans une ville classique. Dans ce type...