Storytelling ou information produit quel est le plus efficace en boutique ?

storytelling ou information produit-marketing-boutique

Il existe diverses techniques ou astuces qui peuvent permettre à une boutique d’augmenter le niveau de ses ventes. Storytelling ou information produit ? Généralement le choix se fait entre ces deux méthodes de vente pour satisfaire le client. Il reste à savoir laquelle des deux peut être la plus efficace, et surtout pourquoi. Mais avant de répondre à cette interrogation, nous allons essayer de comprendre les rouages de ces deux techniques de marketing.

La fiche produit et ses subtilités

Il faut déjà comprendre les objectifs d’une fiche information produit pour pouvoir la rédiger convenablement. On dénombre deux buts principaux quand on fait usage de cette méthode pour informer le prospect.

En premier lieu, il s’agit de le mettre en confiance en apportant les réponses aux questions qu’il se serait déjà posées chez lui. Cela exige que les commerciaux ou l’équipe qui est chargée de rédiger ces fiches produits aient la capacité de se mettre à la place des clients pour anticiper leurs besoins, et ainsi de les satisfaire en leur présentant les produits en guise de réponse.

Les indispensables du point de vente ebook

Découvrez comment améliorer l'EXPERIENCE clients dans votre magasin 

En téléchargeant notre ebook gratuit :

Dans un second temps, il s’agit de susciter l’envie d’acheter. Cela va se jouer au niveau des termes utilisés pour présenter le produit en question. C’est en cela qu’il est important de déterminer la cible à laquelle la fiche produit est destinée avant de la rédiger. Ceci dit, si l’on s’accorde sur les objectifs premiers d’une fiche produit, il y a aussi le fait que le contenu doit intégrer certaines informations essentielles sans lesquelles elle sera considérée comme incomplète et donc inefficace.

Quelques données dont il faut tenir compte

S’il est important de tenir compte de la cible au cours de la rédaction de la fiche produit, il est aussi capital de ne pas occulter le produit lui-même. Tout simplement parce que les différentes données à mettre en valeur dans la fiche doivent refléter la réalité de ce qui est proposé, qu’il s’agisse d’un produit fini ou en cours de fabrication.

Par exemple, s’il est question d’un produit fini, le contenu de la fiche doit revenir en long et en large sur les usages des marchandises, tandis que dans le second cas, le rédacteur adoptera une aptitude un peu plus généraliste sur les fonctions et capacités de la marchandise.

Il faudra préciser que dans le cas où votre fiche produit serait destinée à un blog, il est toujours recommandé de ne pas lésiner sur les informations. Il faut en mettre un maximum pour permettre à votre visiteur de disposer de toutes les informations dont il a besoin pour prendre la bonne décision.

Par contre, dans le cas d’une boutique en ligne, il faut rester succinct, donner les informations essentielles. Parce qu’a priori, le client ne découvre pas le produit pour la première fois. Il faut donc se contenter de lui présenter ce qui semble nouveau et qui peut susciter son intérêt.

Le storytelling, une technique de marketing

storytelling ou information produit
Si vous voulez faire usage du storytelling, vous devez avoir l’art de l’histoire… Crédit photo: Incitrio

Très en vogue dans les processus de marketing chez les grandes marques commerciales, le storytelling est un procédé par lequel une entreprise choisit de raconter l’histoire de sa marque, ou celle du produit proposé. C’est une technique qui peut prendre plusieurs formes, et peut être inspirée soit de faits réels ou purement imaginaires. Tout comme dans la rédaction de la fiche produit, le storytelling respecte certaines règles élémentaires.

Ici aussi, le niveau de langage doit-être en adéquation avec celui compris par la cible. En conséquence, si au moment où vous racontez votre histoire vous vous retrouvez face à des enfants, vous allez devoir utiliser leur langage.

Par ailleurs, il est important de trouver le bon rythme dans la narration. En la matière, il est conseillé d’aller posément afin de se rendre correctement audible. Suivre ce conseil est encore plus important pour les débutants dans l’art du storytelling. De même, en boutique, il faut veiller à ce que la tonalité vocale de la personne qui raconte l’histoire couvre toute l’enceinte.

Pour plus d’efficacité, il faut s’habituer à l’usage d’un microphone afin de savoir comment hausser la voix. Aussi faut-il choisir le bon micro pour ne pas rendre désagréables les moments d’audition. Mais quelle que soit la cible à laquelle vous vous adressez, votre histoire doit revêtir un caractère original pour impacter son public. N’hésitez donc pas à laisser libre cours à quelques fantaisies, demandez conseil s’il le faut, mais surtout soyez sûr de vous avant de vous adresser à votre cible.

Storytelling ou information produit : quel choix pour plus d’efficacité ?

Il se pose donc une question fondamentale pour une boutique de vente : « laquelle parmi ces deux stratégies faut-il adopter pour gagner en efficacité ? » Rappelons à toutes fins utiles que les fiches produits sont utilisées sur internet et que le storytelling dans le cas d’espace est mis à contribution dans la vie réelle.

Pour ce qui concerne la fiche produit, il faut dire que la plupart des informations qu’elle contient sont aussi celles auxquelles le client peut avoir accès en magasin. À partir de là, il peut facilement prendre la décision de ne plus se déplacer vers le magasin physique. Si le digimarket est devenu incontournable dans les dispositifs marketing, il faut aussi dire que pour une boutique, il est préférable que la clientèle la plus immédiate se déplace vers le lieu de vente plutôt que de faire ses achats depuis chez elle.

Cela est d’autant plus important qu’à vouloir trop orienter ses efforts vers le digital, la marque que l’on constitue peut aussi perdre pied dans le monde réel, sans lequel elle ne peut continuer à exister de l’autre côté. La question revient donc : storytelling ou information produit ?

C’est quand le client prend sur lui la décision de se rendre en boutique que la mise en application de la technique du storytelling prend tout son sens.

Il ne s’agit plus juste d’exhiber les caractéristiques du produit ou de répondre à des besoins. Le client est enseigné en quelque sorte sur les origines du produit qu’il consomme. Il comprend désormais l’histoire, la conception, la philosophie, la valeur culturelle et commerciale de la marque aussi.

Il s’agit de lui donner plusieurs raisons de procéder à des comparaisons afin d’opérer le bon choix, c’est-à-dire celui d’acheter votre produit. Ce sont, pour ainsi dire, des informations complémentaires à valeur commerciales que vous mettez à sa disposition afin de l’éclairer sur les raisons qui font de vous la solution à ses besoins.

Combiner storytelling et information produit

Vous serez peut-être étonné de l’apprendre, mais efficacité va dépendre du type de vendeur que vous êtes. En effet, si vous êtes une boutique essentiellement basée sur le net, il est évident qu’adopter la technique de la fiche produit vous sera plus appropriée. Par contre, il ne faut pas omettre le fait que le storytelling se fait aussi sur le net et peut ainsi prendre différentes formes. Il peut s‘agir de texte à lire, de GIF ou de fichiers vidéos.

Dans le cas d’une boutique physique, le storytelling apparaît comme plus approprié, même si cela comporte le risque de déverser dans la facilité en raconter des histoires sans véritables intérêts pour le client. Et il faut également rappeler que les informations qu’une fiche produit peut contenir sont aussi celles que peut fournir un commercial bien informé. Par conséquent la question du choix entre storytelling ou information doit-être vue sous un angle différent.

Pour plus d’efficacité, il ne s’agit pas de choisir la fiche d’information produit ou le storytelling, mais d’adopter les deux. Il est évident, au vu de la description des deux procédés, qu’ils sont complémentaires. Tandis que la fiche d’information produit expose la marchandise du point de vue fonctionnel et rationnel donc, le storytelling met en avant le côté émotionnel. Celui-ci est un facteur déterminant dans les décisions d’achat des clients.